Mobilisation pour la libération du P. Stan Swamy en Inde

Article paru sur le site de la Province jésuite d’Europe occidentale francophone (www.jesuites.com)

Le 8 octobre 2020, le P. Stan Swamy, jésuite de 83 ans, a été arrêté à son domicile de Ranchi, au Jharkhand-Inde. En Inde et dans le monde entier, de nombreuses personnes se mobilisent pour la libération du P. Stan et des quinze défenseurs des droits de l’homme injustement accusés et emprisonnés depuis deux ans sans procès. 

Le 8 octobre 2020, le P. Stan Swamy, jésuite de 83 ans, a été arrêté à son domicile de Ranchi, au Jharkhand-Inde. Il a pris l’avion pour Mumbai le 9 et a été immédiatement placé en détention judiciaire. Il est accusé de liens présumés avec les Maoïstes dans un incident qui a eu lieu le 1er janvier 2018 à Bhima Koregaon dans le Maharashtra (Inde occidentale) où il ne s’est pourtant jamais rendu. Il a nié l’accusation de sa participation à la violence ou de tout autre lien avec le groupe extrémiste Maoïste. Il est malheureusement le 16e défenseur des droits de l’homme arrêté dans la même affaire avec une accusation similaire. Tous les seize se trouvent à la prison de Taloja à Mumbai.

Le 21 octobre, une demande de mise en liberté provisoire a été déposée pour des raisons médicales et non sur le fond de ces accusations, devant le tribunal de session; demande rejetée le vendredi 23 octobre. Néanmoins, il s’agit de la procédure légale avant de faire appel à la Cour Suprême où l’affaire sera examinée sur le fond en se fondant sur l’acte d’accusation qui compte 10 000 pages…

Une équipe d’avocats est en train d’étudier attentivement l’acte d’accusation. Il faudra du temps pour isoler ce qui concerne P. Stan Swamy et éliminer les allégations importantes de la NIA le concernant.

Le 25 octobre, le P. Stan a contacté pour la première fois le P. David Solomon sj (DUM), son compagnon jésuite à Bagaicha depuis deux ans. Il lui a parlé pendant quatre minutes. Il semblait confiant, bien que sa santé reste une grande préoccupation. Il avait besoin d’une ordonnance modifiée. Le P. Solomon l’a informé que nous sommes tous avec lui, que nous prions pour lui et que l’équipe juridique fait tout son possible. Il peut téléphoner une fois par semaine à la personne de son choix. Cependant, jusque-là, personne n’a pu le rencontrer à la prison.

Depuis son arrestation le 8 octobre, les jésuites en Inde ont formé différents comités tant au niveau national que régional : comité stratégique, comité de campagne, comité de communication, comité juridique… pour poursuivre cette action de plaidoyer.

Malgré la pandémie, les gens continuent de sortir en grand nombre dans tous les Etats de l’Inde pour dire qu’ils “standwithstan’’, et pour demander la libération immédiate du P. Stan et des quinze autres personnes qui languissent dans la prison depuis deux ans.

Qui plus est, depuis son début, la campagne “standwithstan’’ ne cesse de se renforcer et de mobiliser de plus en plus de personnes réclamant la libération des seize défenseurs des droits de l’homme injustement accusés et emprisonnés depuis deux ans sans procès.

Actuellement, cette campagne réclame non seulement la libération des seize personnes accusées mais aussi l’abrogation du Unlawful Activities Prevention Act (UAPA). Cette campagne prend de l’ampleur chaque jour grâce au soutien important de personnes de toutes les religions, cultures, langues et communautés, des étudiants, des ONG, des intellectuels, des groupes de défense des droits de l’homme, des dirigeants politiques, des partis politiques et des médias.

Des actualités régulières avec des articles et des rapports sur les manifestations, les campagnes, les webinaires, etc. sont disponibles sur le site web : www.standwithstan.jcsaweb.org  

Il s’agit désormais d’une campagne non seulement pour la libération du P. Stan, mais aussi et surtout pour la sauvegarde de la démocratie systématiquement mise à mal dans le monde entier. C’est l’occasion pour nous tous de nous mobiliser pour sauver la démocratie, défendre la vérité et la justice.

> Signez la pétition mise en ligne pour la libération du P.Stan.

Ce contenu a été publié dans Nouvelles du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *