Saint Stan’ en Albanie – témoignage de Mathilde Wattier

Souvenez-vous, en juillet 2017, je m’envolais vers les cieux américains, à Cleveland (Ohio), au congrès de l’Union mondiale des Anciens élèves des collèges jésuites (WUJA). Ce fut une expérience formidable, faite de rencontres d’anciens comme moi, et de découverte de l’American Way of Life !

Au niveau européen, l’ECJA (European Confederation for Jesuit Alumni) organise elle aussi des rencontres. J’ai donc eu l’immense privilège de participer à l’une de ces réunions en Albanie, du 23 au 25 mars derniers. Quoi, ce petit pays dont on ne parle jamais et qui souffre d’une image négative ? Et bien oui, c’est à Shkodër, à 100 km au nord de Tirana, que j’ai pu retrouver des personnes rencontrées à Cleveland et découvrir la culture albanaise durant ces trois jours. Dans ce pays à majorité musulmane, se trouve à Shkodër le seul établissement d’enseignement jésuite, le Pjetër Meshkalla Institute. Celui-ci forme environ 600 élèves, dans l’esprit de l’éducation jésuite, faite d’excellence et d’attention aux autres.

file-2

Après un vol direct de deux bonnes heures vers Tirana, le trajet en taxi jusque Shkodër a été l’occasion de découvrir le paysage albanais. Les routes sont tout à fait correctes et à l’arrivée dans cette ville importante du Nord du pays, l’impression était déjà bonne. En effet, loin des clichés, le centre est très développé, avec des infrastructures récentes. Après un petit repos, j’ai rencontré la petite trentaine participants à cette réunion. La conversation se fait en anglais, les retrouvailles des participants de Cleveland sont chaleureuses : Marija et Ieva les Lituaniennes, Pavli le « régional de l’étape », Sebastian l’Autrichien, Gianpaolo l’Italien,… Au niveau belge, Alain Deneef, ancien de Saint-Michel et président de WUJA, et Martin Marinx, ancien d’Erpent, complétaient la « Belgian Team ». Enfin, je rencontre Stephen le Maltais, Chris le Suisse, Enrique l’Espagnol, Tony l’Irlandais….

Durant ces trois jours, nous avons pu avoir des nouvelles des associations d’Anciens dans divers pays européens et recevoir des informations sur des projets en cours comme l’organisation d’un pélérinage au Liban en septembre et d’un séminaire sur l’engagement en politique en novembre. Ensuite, deux pères jésuites nous successivement présenté leurs activités : pour l’un, des projets d’éducations dans des zones de conflit comme l’Afghanistan ; pour l’autre, la mise sur pied d’une formation d’un an à destination de jeunes engagés autour de l’idée européenne.

L’autre versant de cette réunion était la découverte du pays-hôte. Grâce aux jeunes anciens albanais dynamiques, nous avons pu découvrir la richesse culturelle albanaise. Le pays a été sous le joug du dictateur Enver Hoxha jusque dans les années 1980, et la démocratie n’est apparue que dans les années 1990. Nous avons visité une ancienne prison reconvertie en mémorial des atrocités du régime : de nombreux intellectuels et opposants politiques ont été torturés et condamnés à mort lors de simulacres de procès. En Albanie, on sent très bien qu’on est dans ce Sud de l’Europe, balkanique, au carrefour des civilisations italiennes et turques. En effet, il suffit de traverser la Mer Adriatique pour se retrouver au niveau de la ville de Bari. Les liens avec l’Italie sont présents dans la gastronomie et les Albanais parlent Italien. La visite d’un musée de photographies anciennes a permis de découvrir les coutumes albanaises. La Messe du Dimanche des Rameaux à l’église franciscaine fut l’occasion de se rendre compte de la ferveur des Albanais, dans un pays où les différentes religions coexistent positivement. Enfin, nous nous souviendrons tous du gargantuesque repas du samedi soir, dans un restaurant qui fait de l’agro-tourisme. Autour d’une table immense, nous avons eu droit à un festival de plats, à la manière des tapas espagnols, où fromages, charcuteries, viandes, préparations diverses,… nous ont plus que rassasiés ! L’ambiance était très conviviale et la grappa locale a clôturé ce repas mémorable.

Cette réunion des Anciens au niveau européen restera un très bon souvenir, fait de rencontres variées et de dépassement des clichés autour de l’Albanie. Certes, les défis restent nombreux mais le potentiel est là. Si la Roumanie et la Bulgarie sont dans l’Union européenne, pourquoi pas l’Albanie à terme ? De plus, l’esprit jésuite rassemble des femmes et des hommes d’horizons divers et les liens se sont encore renforcés. La prochaine réunion aura lieu à Paris au mois d’octobre. J’espère y assister et vous permettre de vivre ce rassemblement avec moi, notamment grâce à la page Facebook de notre association, sur laquelle vous trouverez photos et vidéos avec mes impressions sur ce formidable voyage albanais ! Alors, n’hésitez plus et suivez-nous sur https://www.facebook.com/anciens.saintstanislas/

Voyageusement vôtre !

Mathilde Wattier
Ancienne élève du Collège Saint Stanislas de Mons (rhéto 2007)

Cette entrée a été publiée dans Confédération européenne. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *