Décès du RP Maurice Pilette SJ

RIP-M-Pilette-sj

(Message publié par l’AESM)

C’est avec une infinie tristesse que nous apprenons, ce jour, la nouvelle de la disparition du RP Maurice Pilette, sj. Deux mois après le RP Deschuyteneer, sj, voilà une autre grande figure du Collège et de la Compagnie qui s’en va. Le Père Pilette fut durant 30 années (de 1961 à 1991) titulaire de la Rhétorique B. Il fut également aumônier de l’AESM et s’occupa de la Fédération des Anciens et de la Confédération européenne des Anciens. Avec lui, nous perdons un collègue, un intellectuel de haut vol et un ami. A sa famille et ses proches, nous adressons nos plus sincères condoléances.Ses funérailles devraient avoir lieu ce samedi. Nous vous confirmerons cela ultérieurement. Qu’il repose en paix et nous guide de là-haut.

77_3_1

 

Cette entrée a été publiée dans Nouvelles des associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Décès du RP Maurice Pilette SJ

  1. Je l’ai connu comme titulaire de Rhéto B (1973). Je garde le souvenir d’un homme à l’esprit brillant et ouvert. Il y avait dans son regard parfois beaucoup de malice. Et beaucoup de bonté. Je voudrais présenter mes sincères condoléances à ses proches et à tous celles et ceux qui le pleurent. A lui, je souhaite une belle transhumance vers l’Unique Lueur.
    Avec tout mon respect pour le professeur et mon affection à l’homme,
    Thierry Hodiamont

  2. Paul-Amédée HUMBLET dit :

    Le P. Pilette a été mon titulaire de Rhéto 1972.

    J’avais terminé peu avant son décès le livre dédié aux collèges jésuites de Bruxelles auquel le P. Pilette avait collaboré à l’écriture de l’un ou l’autre article.

    Au chapitre des représentations théâtrales, une évocation des « Fourberies de Scapin » (mise en scène de Bernard Decoster dans le rôle éponyme), nous apprenons que c’était la première pièce jouée au collège avec des jeunes filles. « C’était la Rhéto du P. Pilette, » s’est écrié l’auteur du billet.

  3. Paul-Amédée HUMBLET dit :

    Quelle émotion de voir ce visage serein qui n’a pas changé depuis mon passage au collège.

    Paix à son âme dans la joie du Seigneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *